Château de Kanazawa sous les sakura, Kanazawa, Japon

5 raisons d’ajouter Kanazawa à votre itinéraire

Située au bord de la mer du Japon et tout près d’une région montagneuse qu’on appelle les Alpes Japonaises, Kanazawa est une petite ville de 466 000 habitants. Elle est la capitale de la préfecture d’Ishikawa.

Petite ? c’est probablement ce que vous vous direz lorsque vous la découvrirez après avoir visité « sa grande sœur », Kyoto et la tentaculaire Tokyo.

Facile d’accès, vous pourrez la rejoindre en moins de 2h30 par le train depuis Tokyo (ligne JR Hokuriku Shinkansen) ou depuis Kyoto (JR Limited Express).

Kanazawa est parfois comparée à Kyoto pour ses quartiers à l’architecture traditionnelle préservée. Son château, ses jardins et son histoire en font une destination idéale pour un dépaysement total. Si vous avez envie de découvrir un Japon authentique et préservé, loin de la cohue des grandes villes, ne passez pas à côté.

Voici 5 raisons qui devraient vous donner envie de visiter Kanazawa :

Carte du Japon avec Kanazawa pointée en jaune et Tokyo en bleu

1. Admirez la beauté du jardin Kenroku-en

Considéré comme l’un des trois plus beaux jardins du Japon, le Kenroku-en fait partie des visites incontournables de Kanazawa.

Sa superficie est supérieure à 11 hectares et il est l’ancien jardin officiel du château. On doit sa construction à partir du XVII à la puissante famille Maeda qui dirigeait alors le domaine de Kaga (représentant aujourd’hui les deux préfectures d’Ishikawa et Toyama).

Son nom signifie « le jardin aux six attributs » : espace, tranquillité, artifice, ancienneté, sources d’eau et panorama.

Vous trouverez en son centre un grand étang nommé Kasumigaike. Aménagé comme un océan, il comporte au milieu une île et sur sa rive nord une lanterne aux pieds courbes devenue le symbole du jardin. Surplombant la ville, ce jardin aux multiples espèces végétales (environ 170 recensées) est entretenu avec une rigueur toute japonaise.

Ne le manquez pas si vous êtes amateurs d’espaces verts car il est sublime en toute saison.

2. Plongez dans l’histoire des samouraïs

Nagamachi – Le quartier des samouraïs

C’est pendant la période Edo (De 1603 à 1868) que Kanazawa a construit son château pour y abriter le seigneur féodal de Kaga et le quartier de Nagamachi destiné à loger ses guerriers les samouraïs. 

Situé dans le cœur historique de la ville, ce quartier aux rues étroites a su conserver l’habitat traditionnel de certaines familles.

Ces maisons appelées Bukeyashiki sont caractéristiques du Japon ancestral et certaines ont pu être conservées et protégées.

Nomura-ke – La résidence de la famille Nomura

La résidence la mieux préservée est sans nul doute celle du clan Nomura. Elle a pu se transmettre sur 12 générations jusqu’à l’abolition du système féodal en 1868. Elle est aujourd’hui un musée destiné à présenter la vie quotidienne d’un samouraï et sa famille.

Typiquement japonaise avec son sol en tatamis et sa pièce dédiée au thé, elle comporte également un magnifique jardin zen que vous pourrez contempler depuis l’engawa (couloir en bois qui entoure la maison).

3. Baladez-vous dans le vieux quartier des geishas

Higashi Chaya – Le quartier des geishas

Ce petit quartier est traditionnellement connu pour ses maisons de thé officiant depuis bientôt 200 ans. C’est ici que les quelques dizaines de geishas locales encore en activité viennent performer.

Dans une atmosphère de village d’autrefois, il est agréable de déambuler dans ses ruelles et d’y admirer son architecture en bois.

Devenu destination touristique prisée, il sera facile et tentant d’y dénicher quelques souvenirs d’artisanat local.

Shima – La maison de thé ancestrale

La maison shima est une charmante maison traditionnelle à étages était un haut lieu du divertissement à l’époque Edo.

Construite en 1820, elle est aujourd’hui classée au patrimoine culturel important du Japon et tient lieu de musée.

On peut y admirer la plupart des objets utilisés par les geishas (instruments de musique, accessoires de beauté et ustensiles pour la cérémonie du thé).

Vous pourrez aussi vous y faire servir un bol de thé matcha avec une pâtisserie dans la petite cour intérieure.

4. Visitez le château et son jardin Gyokusen-immaru

Fondé en 1583, toujours par le clan Maeda, il a dû être reconstruit à plusieurs reprises. En effet, il a subi de nombreuses épreuves au cours des siècles (guerre, incendies, séismes).

Partiellement restauré, le château a abrité l’université de Kanazawa jusqu’en 1989. Depuis les bâtiments ont été vidés et le sont restés ce qui ne présente pas un intérêt majeur de visite. Son enveloppe extérieure est toutefois intéressante à observer. Il existe aussi une tour dédiée dans laquelle est diffusé un film expliquant les techniques utilisées pour la restauration.

Cette parenthèse séduira les amateurs d’architecture et les curieux.

Le point d’intérêt principal du château est son jardin, une vaste étendue qui s’étale sur 1 hectare. Parfaitement aménagé, vous pourrez y contempler les cerisiers et pruniers en fleurs au début du printemps. La balade sera tout aussi agréable le reste de l’année grâce à ses ponts, cascade et petites îles artificielles.

5. Profitez d’une cérémonie du thé

Si vous souhaitez participer à une cérémonie du thé traditionnelle, rendez vous dans la famille Nishida au cœur de leur jardin Gyokusen-en. Situé non loin du Kenroku-en, ce petit jardin privé vous enchantera dès que vous aurez posé un pied sur le chemin, parsemé de pas japonais, menant au pavillon de thé.

La nature omniprésente et le calme qui s’en dégage vous envelopperont immédiatement de solennité et d’apaisement.

La famille Nishida possède ce lieu depuis la fin du 19ème siècle et y pratique la cérémonie du thé auprès du public depuis plus de cinquante ans (uniquement sur réservation).

Vous serez merveilleusement accueilli par deux maîtresses de cérémonie en kimono dont Madame Nishida. Elles vous enseigneront les rudiments de de la préparation du thé matcha que vous dégusterez avec un wagashi (pâtisserie japonaise). Vous repartirez même en aillant appris quelques mots de japonais (je précise toutefois que la cérémonie est dispensée en anglais).

Un pur moment de grâce !

Il est difficile de résumer Kanazawa en 5 points d’intérêts seulement tant il y a de choses à y faire et à voir.

Bassin artisanal, vous pourrez vous initier à la feuille d’or, à la soie, la porcelaine ou encore la laque. Je vous recommande aussi d’aller goûtez les spécialités locales au marché d’Omicho, développer votre spiritualité au sanctuaire d’Oyama ou encore vous cultiver dans l’un des musées de la région.

Ces activités feront peut-être l’objet d’un nouvel article dans les mois à venir…

En attendant, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire si celui-ci vous a plu ou que vous avez une remarque.

Vous pouvez aussi nous contacter si vous avez besoin d’aide pour préparer votre voyage ou consulter les détails de notre service de travel planner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *